Collectif, auteur

Musique, corps, âme

Collection : Thématique
Date de parution : février 2011
19,00 €

Présentation

Si l’on peut deviner des correspondances entre la musique et l’âme, elles paraissent de prime abord moins évidentes entre la musique et le corps. Aérienne, la musique semble plus en harmonie avec la légèreté de l’esprit qu’avec les pesanteurs du corps. Dans son De musica, saint Augustin a fait du geste musical concret un acte relevant du divin. Mais des compositeurs ont décrit concrètement la vitalité des corps. Ainsi ont été bâties des œuvres plus complexes qu’il n’y paraît. Face à son rouet, Marguerite pleure la perte de toute paix intérieure en évoquant la main de l’amant et les poitrines qui se pressent. Wozzeck exhibe des corps qui toussent, dansent, se soumettent à des régimes alimentaires. Le romantisme allemand n’a-t-il pas créé la Sehnsucht, qui mêle désir ardent et douleur violente ? Sans oublier ces corps qui, lors de rituels de possession, sont mortifiés en musique. La musique, le corps et l’âme sont ainsi intimement associés, que ce soit dans la sphère du réel, de l’imaginaire ou du symbolique.

Table des matières

Avant-propos

Du corps glorieux au corps déchu : postures du corps chez les romantiques allemands, Christian Merlin
L’expression des sentiments dans la musique instrumentale au XVIIIe siècle, Jean-Paul Despax
Le bestiaire musical, Bernard Sève
Du corps à l’esprit : la musique selon saint Augustin, Corinne Schneider
Le corps et l’esprit dans Lulu et Wozzeck : animalité et part maudite, Jean-François Boukobza
La Sehnsucht dans le lied romantique allemand, Hélène Cao
Le corps exclu : ombres du ballet romantique, Vérane Partensky
Corps, esprit(s), musique : possession au Bastar, Inde centrale, Nicolas Prévôt
L’âme est une mélodie, Jean-Michel Maulpoix
L’oiseau de l’âme et la cage du corps, Jean During
Trois métamorphoses, Laurent Feneyrou

Informations

Format : Broché
Poids : 0.21 kg
Dimensions : 13 x 20.5
Pagination : 128 pages
ISBN : 978-2-914147-53-8