Joep Bor et Philippe Bruguière, Direction d'ouvrage

Gloire des princes, louange des dieux

Patrimoine musical de l'Hindoustan du XIVe au XXe siècle

Coédition : Réunion des musées nationaux
Collection : Catalogues d’exposition
Date de parution : février 2003
22,50 €

Présentation

À partir du XIIIe siècle, l’Inde du Nord fut le théâtre d’une histoire mouvementée faite de conquêtes successives, dont elle sut s’enrichir en préservant ses valeurs originelles. La musique jouée à la cour du sultanat de Delhi était alors essentiellement arabo-persane, importée et interprétée par des musiciens étrangers. Avec l’expansion de l’hégémonie musulmane sur une majeure partie de la péninsule, la culture dominante s’adapta aux diverses identités régionales et, progressivement, émergea au cours des siècles suivants une expression musicale issue de la rencontre des mondes indien et persan. Durant la période moghole, les arts en général et la musique en particulier connurent un épanouissement et un raffinement exceptionnels.

Table des matières

Préface, Laurent Bayle

Avant-propos, Frédéric Dassas

Introduction, Joep Bor et Philippe Bruguière

 

Des premiers sultanats à l'empire Moghol, Joep Bor / Philippe Bruguière / Allyn Miner

Musique et musiciens dans la peinture indienne, Amina Okada

La demeure de Sarasvati, Philippe Bruguière

Le luth de cour, Allyn Miner

Bardes et baladins, Joep Bor

Les battements du cœur de l'Inde, James Kippen

Le chant du tambura, Allyn Miner

L'éclectisme du sitar, Allyn Miner

De Kaboul à Calcutta, David Trasoff

 

Annexes

Œuvres exposées

Bibliographie

Index

Informations

Format : Broché
Poids : 1274 g
Dimensions : 24 x 28
Pagination : 240 pages
ISBN : 978-2-7118-4668-9