Collectif

POLI n°11

Politiques sonores

Collection : Titres hors collection
Date de parution : octobre 2015
12,00 €

Présentation

Pourquoi parler de sons dans POLI, revue dont le champ d’intervention intellectuel concerne d’ordinaire les politiques de l’image ?

Tout simplement parce que le fait sonore entretient de multiples relations avec le visuel, et à l’heure où la notion de « culture visuelle » peine encore à s’imposer politiquement dans le monde francophone, il s’agit, en premier lieu, de repenser la complexité des rapports entre le son et l’image, de mettre en évidence l’articulation du visible et du sonore dans un continuum sinon matériel, au moins de rapports de forces.

Les perceptions visuelles et auditives sont distinctes, le fait est entendu, pourtant l’ensemble de ce qui composait l’expérience sensible a été (re)défini par l’artisanat scientifique, l’industrie et les médias, les possibilités mécaniques de l’enregistrement conférant une nouvelle matérialité tant aux images qu’aux sons. Leur articulation est forte, mais encore s’agit-il de la penser comme un problème scientifique et politique de plein droit. 

Table des matières

(Ré)visions du sonore

La machine parlante coloniale

L'inépuisable rêve d'un urbanisme sonore

Expérience des bruits / bruits d'expérience

Hors champ

À l'écoute du genre 

Terrains d'écoutes, entretien avec Yannick Dauby

Une poésie muette. Art, surdité et guerre des signes dans la France du 19e siècle

Politique du streaming musical. Discipline de l'écoutable et machines du goût

Stun : Huit modèles de grenades assourdissantes

Phonographies et transmissions, plasticités sonores

Faire résonner la modernité, entretien avec Jonathan Sterne

Auteur(s)

Maxime Boidy est docteur en sociologie de l’Université de Strasbourg. Sa thèse, soutenue en 2014, porte sur la culture visuelle et l’iconographie politique du black bloc. Il a notamment co-traduit, édité et préfacé plusieurs ouvrages de W.J.T. Mitchell, parmi lesquels Iconologie : image, texte, idéologie (Les Prairies ordinaires, 2009) et Que veulent les images ? Une critique de la culture visuelle (Les Presses du réel, 2014). Ses travaux actuels portent sur l’histoire intellectuelle des savoirs visuels, ainsi que sur les esthétiques de la représentation politique.

Pali Meursault est réalisateur de performances, pièces radiophoniques, il dirige le label Universinternational. Depuis 1998, il tente de replacer la question de l’écoute au centre de la problématique musicale en développant un travail de composition électroacoustique et une approche phonographique.

Fred Pallier est ingénieur d'études et travaille à l’intersection de la sociologie des techniques et de leurs usages ainsi que des questions de sexualité, de genre, et d’affects. Il étudie notamment depuis 15 ans les cultures de l’intime telles qu’elles sont formulées sur le web.

Informations

Poids : 351 g
Dimensions : 17 x 24.1
Pagination : 128 pages
ISBN : 9791094646014

Vous aimerez aussi