Agnès Gayraud

Dialectique de la Pop

Coédition : La Découverte
Collection : Culture sonore
Date de parution : août 2018
26,50 €

Présentation

Tout le monde connaît la pop, la reconnaît, a un avis sur elle. Pourtant, sa singularité artistique et philosophique reste peu interrogée, comme si un tabou pesait sur cette forme musicale née au début du XXe siècle et dont le destin est lié à ses conditions techniques de production et de diffusion.
Son ancrage, essentiel, dans le monde de la phonographie, est généralement interprété comme le trait honteux d’une musique qui aurait cessé d’en être tout à fait une, jusqu’à s’identifier aux « sons du capitalisme » qui déguisent en sucreries auditives les grognements de la bête immonde.
L’enregistrement et ses conséquences auraient avant tout dégradé la musique, altéré ce qui la préservait — imagine-t-on — de la standardisation, jusqu’à produire à la chaîne une forme de musique consommable, accessible à tous, universellement médiocre. Des hits d’ABBA aux hymnes de Beyoncé, la pop serait structurellement inauthentique.
Dans cet ouvrage, Agnès Gayraud se penche sur la profondeur de cette musique longtemps qualifiée de « légère » et cantonnée à un statut d’objet de consommation. Elle y déploie tous ses paradoxes, au cœur des œuvres musicales elles-mêmes, pour révéler les ramifications esthétiques d’une richesse insoupçonnée de ce qui a peut-être été l’art musical le plus important du XXe siècle.

Table des matières

Introduction
Contours
Pop et théorie
Canari dans la mine
Jugement esthétique
Penchant dialectique
Le contempleur le plus curieux
Hater hyperbolique
Ennemi objectif et allié subjectif
Sommaire commenté

Première Partie. Forme

Chapitre 1.Pop
I. Forme artistique
Des oeuvres-enregistrements
Autres régimes de production
Un art des sons séparés : sons situés, son restitués
Porosités
Tabou
Art de masse

II. Forme esthétique
Constellation
Promesse
Utopie de la popularité
Canon de la popularité
Le rêve et les cendres

Chapitre 2. Anti-pop
I. Dystopie de la popularité
La fête est finie
Fureur
Industrie culturelle
Jingles (ritournelles publicitaires)

II. Moderne ou rien
Des exclus

Chapitre 3. Sans synthèse. La forme brisée de la pop
Contradictions
Dialectique négative

 

Deuxième parite. Figures

Chapitre 1. Le paradoxe du hillbilly. Authenticité déracinée
I. Paradoxes temporels
Industrie originelle
Old-time music et hillbillies
Revivals romantiques
Paradoxe du hillbilly

II. La médiation et la source
Effet de présence
Aura reproductible
Halo fumeux ?

III. Déracinements
Esthétiques roots
Loin de chez soi
Folk déraciné
Là-bas et ici

Chapitre 2. Le sujet pop. Génie démocratisé
I. Des individualité situées
Incarnation
Conditions particulières

II. Génie démocratique
Ingenium
Sans apprentissage 
Captation de l'unique
Déferlement

III. Plus et moins qu'un sujet
Super-sujet
Au-delà du pathos

 

Chapitre 3. Des hits et des hooks. Magie rationalisée
I. Poétique de l'accroche
Keep it simple
Hook

Langage articulé
Glossolalie

II. Relation esthétique
Communication
Réitération (ouroboros)
Finallité infinie
Ravissement

III. Fabrique
Savoir-faire
Manuel (pour tous) du hit facile
Division du travail
Artisanat
Standardisation
Standards
Format
Ils ont changé ma chanson

IV. Cosmétique
Pseudo-individualisations
Interprètes, etc. 
Éclectisme
Glamour ou l'art de l'épaississement
Dialectique interne

V. Supplément subjectif
Épiphanies de l'enfance
Train fantôme
« Presque-hit » et « déjà plus »
Empathie pour le réifié

Chapitre 4. Pop et progrès. Innocence historicisée
I. Modernismes hors-sol
S'élever au niveau général de l'époque
« Inimaginable avant d'avoir eu lieu »
Téléologie
Une transposition paradoxale
Cycles
Balancier esthétique
Vous avez dit progrès ? 

II. Matériau musical
Première écoute
Deuxième écoute
Troisième écoute

III. Une autre histoire de l'art musical pop
Récits subjectifs érudits
Archipels
Épiphanies

IV. Le retour du négatif
Inadéquations
Une musique qu'ils ne pourront pas nous voler
Revivalisme
Hypermnésie
Perte de l'innocence
Sincérité ou ironie
L'art et la vie

Conclusion
Index des théoriciens
Index des notions
Index des oeuvres pop
Remerciements

Auteur(s)

Agnès Gayraud est normalienne, agrégée et docteure en philosophie, professeure d’esthétique à la Villa Arson à Nice. Elle mène en parallèle une vie de musicienne, auteure-compositrice et interprète sous le nom de La Féline. Après une thèse sur Adorno, ennemi radical de la « musique populaire légère », elle poursuit dans ce livre sa réflexion philosophique et dessine, pour la première fois, une véritable esthétique de l’art musical pop.
 

Informations

Format : Broché
Poids : 500 g
Dimensions : 14 x 20.5 x 3.7
Pagination : 528 pages
ISBN : 978-2-7071-9958-4

Vous aimerez aussi